StatementImage

DÉMARCHE ARTISTIQUE

Sylvie Adams peint des tableaux abstraits sur toile et sur bois. Artiste d’atelier, son processus est progressif et intuitif, laissant une certaine part à la chance. Son langage plastique relève d’abord des codes de l’expressionnisme abstrait américain, de « l’action painting » et de la « colorfield painting ». Bien que ses références se rapportent principalement à l’abstraction, son imagerie renvoie à une construction spatiale tridimensionnelle, relativement figurative. On y perçoit une profondeur de champ dans laquelle se projeter.

Les œuvres sont produites sur des périodes de plusieurs semaines, lui permettant de développer l’image selon un mode action-réaction. Elle investit la surface en ajoutant et retirant les matériaux, bâtissant ses compositions par couches plus ou moins transparentes. Procédant méthodiquement par étapes : elle débute par des plans de nuances de gris, allant du blanc au noir opaque, puis ajoute des masses colorées, parfois très vives et criardes, et termine avec des giclées. Plusieurs types de marquages cohabitent sur la toile, le pinceau, le chiffon, les doigts et l’aérosol.

Adams s’applique à transmettre par le geste des états d’âme qui se révèlent riches en émotions. En résulte des paysages aux formes paradoxales, aux frontières à la fois délimitées et niées. L’interaction entre les formes et les couleurs nous parle d’une vie intérieure où des pulsions contradictoires semblent provoquer des explosions et implosions. Les tonalités chromatiques vibrent à des fréquences précises, ouvrant un monde de sensibilité qui nous fait entrer dans l’image sous le mode de la contemplation. Nous naviguons alors à travers des zones de transitions alternant entre violence et douceur. L’artiste recherche cette ambivalence, entre le mouvement et l’arrêt, qui traduit des tensions de toutes sortes. Le regard évolue à travers des scènes atmosphériques et empreintes de musicalité, nous invitant au-delà de la matière physique, dans une temporalité suspendue, qui sollicite plus notre senti que l’intellect.

– Éric Bolduc

 

« La peinture abstraite possède des qualités de représentation auxquelles le cerveau humain ne peut s’empêcher de donner un sens »

Roberta Smith, “It’s not dry yet“, New Yorker Times, Section Art et Design, 26 mars 2010.

 

CP 264, Notre-Dame de Grâces, Montréal, QC, Canada H4A 3P6

+1 (514) 349-3125

Lun/Mon - Ven/Fri: 9:30 - 17:30